pascal_sevran Vous vous demandez sans doute ce qu'a fait Mon Maître ce soir. Eh ben moi je le sais, moi je le sais, nananère... Y'a quand même des avantages à être le chien d'un homme dont la vie intéresse tout le monde. Et vous (je pourrais dire toi car je n'ai qu'un seul lecteur), et toi donc, tu as de la chance de connaître le chien de l'homme dont la vie intéresse tout le monde (tout le monde c'est toi, et vice versa). Alors voilà ce que Mon Maître a fait ce soir : il a eu une longue conversation avec Jean-Michel, l'un de ses conseillers en communication, au sujet des solutions que M. Pascal Sevran propose pour éradiquer la faim en Afrique. Bon, je ne vais pas te le cacher, pour un chien, une conversation de ce type ne présente pas un grand intérêt. Mais bon... J'étais là, peinard, couché dans ma corbeille de luxe au pied du bureau (de luxe aussi) de Mon Maître, alors, entre deux ronflements et un rêve érotique (une chienne en chaleur), j'ai un peu suivi ce qu'ils se sont racontés. Bon je te le répète, je n'ai pas tout écouté, mais pour le peu que j'en ai compris, je les trouve très pertinentes, moi, les propositions de M. Sevran pour régler les problèmes de l'Afrique. Par contre le conseiller de Mon Maître, lui, il était vraiment très très furieux, quel con :
- Putain il va nous mettre dans la merde l'autre là, la grosse tafiole, ton pote, l'idole des maisons de retraite, Sevran là. Mais qu'est-ce qui lui a pris de déraper comme ça quelques jours seulement après l'annonce de ta candidature ? C'est quand même incroyable ça : il a passé sa vie à sucer Mitterrand sans faire de vagues (coiffure exceptée) et là, maintenant qu'il est l'un de tes principaux soutiens (avec Steevy), il se met à dire des trucs que Le Pen n'ose plus dire depuis quinze ans.
- Quoi qu'est-ce qu'il a dit Pascal ?
- Mais Nicolas, tu es sourd ou aveugle ? Tu n'as pas eu vent de sa dernière sortie sur la bite des noirs responsable de la famine en Afrique et sur la moitié de la planète qu'il faudrait stériliser. Putain mais il va les chercher où ces conneries-là ce con ?
- Ah ça, si, non mais ne te mets pas dans un état pareil pour ça, c'est rien ça et puis sur le fond je suis d'accord avec lui et je ne te permets pas de traiter Pascal de con, c'est un ami.
- Non mais attends, comment ça t'es d'accord avec lui sur le fond, tu manques de sommeil ou t'as fait une mauvaise chute pendant ton jogging ? Putain il a déclaré texto : "la bite des noirs est responsable de la famine en Afrique" et "il faudrait stériliser la moitié de la planète" et toi, tu me racontes que t' es d'accord avec lui ?
- Ecoute Jean-Michel pendant cette campagne je me suis engagé à dire la vérité aux français, les français en ont assez de la langue de bois, du blabla qu'ils entendent depuis des années, moi je me présente pour trouver des solutions aux problèmes. Pascal dresse d'abord un diagnostic, il identifie une cause : la bite des noirs comme responsable de la famine puis, dans un second temps, il propose une solution pragmatique : la stérilisation de la moitié de la planète. C'est une méthode qui me va parfaitement, c'est exactement ce que les français attendent de nous : un diagnostic précis et une solution pragmatique.
- Attends tu me fais une blague là, c'est ça, t'as envie de rigoler un peu après ta journée de boulot ?
- Oh mais non, pas du tout, mais qu'est-ce qui te prends ce soir, si tu veux du politiquement correct, t'as qu'à aller au PS, moi je veux qu'on puisse tout dire, absolument tout.
- Même n'importe quoi ?
- Mais ce qu'a dit Pascal ce n'est pas n'importe quoi, je te le répète : il a formulé une réponse concrète à un problème précis. Et moi je pense comme lui que les français sont capables de comprendre que si les africains n'étaient pas nés, ils ne mourraient pas de faim et que, pour stopper la famine là où elle fait des ravages, il faut stériliser les survivants. C'est du bon sens, du simple bon sens.
- !!!???
- Je vais ajouter une chose : si je suis élu, j'irai même plus loin, je m'inspirai de l'excellente proposition de Pascal pour régler un certain nombre de problèmes français. Un exemple : la pauvreté. Pour éradiquer la pauvreté, je stériliserai tous les pauvres car la bite des pauvres est responsable de la pauvreté en France. Il suffit d' une petite intervention médicale et hop, dans quelques années, plus de pauvres en France. Parce que d'éminents sociologues (comme Bourdieu) l'ont montré : les pauvres donnent naissance à des pauvres qui eux mêmes donnent naissance à d'autres pauvres, qui eux mêmes donnent naissance à d'autres pauvres, etc. C'est une chaîne sans fin surtout que de nos jours les pauvres vivent presqu'aussi longtemps que les riches. Alors la solution elle est simple : sté-ri-li-sa-tion. Et si y'a des gens qui, comme toi, m'emmerdent avec leurs principes à la con, avec leur politiquement correct de merde, je stériliserai aussi : les juges, les arabes, les barbus, les intellos, les jeunes à casquettes, Ségolène, les vieux, les chauves, les gros, les écolos, les jeunes tout court, les socialistes, les ouvriers, Steevy, les handicapés, les caissières, les grands, les branleurs, les gauchistes, encore les grands, les coiffeurs, les putes, les nains, les clochards, les communistes, les chinois, Chirac, les droitdel'homistes, Sacha Distel, les autres étrangers, non merde en fait pas Steevy, les humanistes, De Villepin, les pédés...
- C'est Sevran qui va être content !!!
- Putain tu fais chier Jean-Michel, tu m'as interrompu là, j'étais pourtant bien parti. Tu ferais mieux de noter les personnes à stériliser au lieu de m'interrompre bêtement. Bon tant pis, je reprendrai demain. Je te préviens, demain, on se fait une journée "énumération des personnes à stériliser".
- ???!!!

Voilà ce qu'il a fait de sa soirée Mon Maître. Tu vois : il travaille, il n'arrête pas de travailler pour le bien des français. Si tu figures dans la liste des personnes à stériliser, rassure-toi, je suis moi-même stérilisé et je peux te dire que c'est une toute petite opération de rien du tout, ça fait vraiment pas mal, en plus maintenant, ça peut même se faire au laser, c'est une broutille. Et après, c'est un bonheur, rien qu'en économie de capotes c'est énorme.

Ca n'a rien à voir mais moi je le trouve très beau Pascal Sevran...si c'était un chien... J'espère que Mon Maître le nommera ministre de quelque chose, comme ça je le verrai plus souvent mon Pascal. Ministre de quoi, ça je sais pas ? Mais je sais une chose : un mec aussi intelligent touvera sa place n'importe où.