h_20_1103580_1203920949Oui, il a bien dit ça. Et alors ? Il devrait s'excuser ? Non mais ça va pas bien ou quoi ? Un type refuse de serrer la main de Mon Maître en disant : "ah non, touche-moi pas, tu m'salis", et Mon Maître devrait s'excuser ? Pfff... Et puis quoi encore ? J'ai tout entendu sur cette histoire. Non mais qu'est-ce que vous auriez voulu qu'il lui réponde à ce type ? Ca : "Cher Monsieur, je peux vous assurer que je ne vous salirais pas : je me suis  douché ce matin avec des cosmétiques de très grandes marques, alors soyez rassuré, vous ne risquez absolument rien" ? C'est mal connaître Mon Maître. Il faut savoir une chose : du berceau au cercueil, un Sarkozy, ça ne baisse jamais les yeux, ok ? Jamais ! Et il est pas né celui qui lui fera baisser les yeux, à Mon Maître. Et c'est sûrement pas un pauvre con qui va l'intimider. Mon Maître, depuis la cour de récré, il n'a jamais baissé les yeux. Il a beaucoup levé la tête (1m65), mais il n'a jamais baissé les yeux (King Size). "Touche moi, tu m'salis", ah là là, ce qu'il ne faut pas entendre. Pfff... C'est plutôt Mon Maître qui se serait sali au contact de ce sale type. Parce qu'en plus d'être vieux et moche, il n'avait pas l'air clean du tout. Alors que ce gars dise : "touche moi pas, tu m'salis" à Mon Maître, c'est un peu l'histoire du camembert qui dit au roquefort : tu pues. Oui, y a rien à faire, moi, plus je regarde ce pauvre con, plus je me dis que c'est lui qui aurait sali Mon Maître. Ce mec-là, il suffit de le voir en photo pour respirer ses effluves d'aisselles et son haleine nauséabonde. Et puis comment un type qui parvient sans doute à peine à masquer ses odeurs corporelles pestilentielles à grand coup de Brut de Fabergé de routier peut-il dire un truc pareil à Mon Maître qui, lui, porte la fragrance la plus classe du monde (Dior homme). Délicatesse, raffinement et sophistication. Franchement, moi, je me demande encore ce qui est passé par la tête de ce type. Quand on a la chance de voir Mon Maître de si près, on devrait être fou de joie, lui serrer la main chaleureusement, et ne plus jamais se la laver. Pas lui dire "touche-moi pas, tu m'salis". Serrer la main de Mon Maître, c'est un peu comme gagner au loto : c'est le rêve de tout le monde mais personne ne le réalise. Alors quand cette chance se présente, que dire d'autre que "casse-toi, pauvre con" à celui qui ne sait pas la saisir. Allez, tant pis pour toi, pauvre con, c'était la chance de ta vie, tu ne l'as pas saisie, casse-toi, elle ne se représentera. On peut retourner le problème dans tous les sens, et se fatiguer à chercher une autre formule. La meilleure, la plus juste reste celle de Mon Maître : "casse-toi, pauvre con".